Passer au contenu

Acore odorant " Calamus" - Rhizome coupé

€4,00 - €30,00
€4,00
€4,00 - €30,00
€4,00
TTC
Taille: 50g

L'acore est une plante vivace à rhizome rampant, de la grosseur d'un doigt, sur lequel on observe de distance en distance des noeuds d'où naissent en dessous des racines fibreuses très nombreuses.

Au-dessus, des touffes de feuilles engainantes à la base peuvent atteindre 1 m. Au milieu s'élève une tige dressée dont la longueur dépasse celle des feuilles. Sur un côté, vers la partie moyenne, elle semble s'ouvrir pour laisser sortir un épi couvert de fleurs brunâtres serrées les unes contre les autres.

L'acore possède des propriétés stimulante générale, apéritive, gastro-protectrice et anti-ulcéreuse. Elle diminue la production acide dans l’estomac. Il est hypolipidémiant et anxiolytique. La béta-asarone est sédative du système nerveux central. C'est une plante neurotrope et neuroprotectrice, modulatrice du système dopaminergique. Pour la médecine ayurvédique elle régénère le cerveau. On note une activité sur la douleur neuropathique par action anti-oxydante, anti-inflammatoire et neuroprotectrice et par effets inhibiteur calcique. L'acore est également antibactérien, antifongique, immunomodulant et immunosuppresseur. De plus, il possède des propriétés antiprolifératif et insecticide. C'est aussi un inhibiteur de germinatio

La récolte du rhizome se fait en fin d'été.

 

 

Décoction 2 à 3 minutes à raison d'1/2 c. à c. pat tasse, laissez encore infuser 5 minutes. Filtrez.

 

8 à 10 g de rhizome à faire macérer dans un litre de vin pendant 10 jours. Sucrer au sucre de canne suivant votre goût.

Conseils d'utilisation de l'Acore odorant

Préparation: 8 à 10 grammes de rhizome dans 1 litre d'eau, amener l'eau à ébullition, retirer du feu, infuser 10 minutes

Boire 3 à 4 tasses par jour.

Usage traditionnel de l'Acore odorant

La plante est cultivée dans les régions marécageuses et le long des cours d'eau en Europe orientale, seuls les rhizomes sont employés. Récolté au printemps et à l'automne et séché à l'ombre, l'acore odorant est un tonique amer qui stimule les glandes digestives. Employé en tisane, il est efficace contre tous les troubles gastriques tels que les ballonnements, les nausées, les brûlures gastro-oesophagiennes.

C'est aussi une plante apéritive, il est possible d'en faire une liqueur : 100 g de rhizome séché, 1/2 l d'alcool, 1/2 l d'eau ; agiter et filtrer au bout d'une semaine.

Au Canada - où la plante est appelée belle-angélique par les Québécois et sweet flag par les anglophones - certains Indiens en chiquent les rhizomes pour leurs effets stimulants et thérapeutiques. À forte dose, il peut provoquer des hallucinations visuelles.

L'acore et ses produits sont autorisés en Europe avec une limite maximale tolérée de β-asarone de 0,1 mg/kg dans les denrées alimentaires et de 1 mg/kg dans les boissons alcoolisées.

Contre-indications et précaution d'emploi

Le rhizome fournit une huile essentielle renfermant, pour la variété européenne, des dérivés mono- et sesquiterpéniques (camphène, p-cymène) et des dérivés phénylpropaniques (moins de 10 % ) représentés surtout par la bêta-asarone. Cette dernière est cancérigène et influe négativement sur la fécondité. La variété Americanus ne contient pratiquement pas de bêta-asarone, alors que les plantes en provenance d'Inde ont la plus forte concentration (jusqu'à 96 % ) 1.

Cependant, malgré une utilisation ancestrale, en Inde, la plante entière n'aurait jamais été responsable de cancer