Ir a contenido

Sida cordifolia - graines

€4,00 - €140,00
€4,00
€4,00 - €140,00
€4,00
TTC
Taille: 1000 graines (4g)

 

Usage : Sida cordifolia, contiens un alcaloïde réputé pour brûler les graisses et ainsi donner plus d'énergie. En médecine, cet alcaloïde relâche également les voies respiratoires.
 

en pleine terre, en pépinière

 

ATTENTION, la germination est très lente : en moyenne 3 à 6 semaines ! Laisser tremper les graines 4 à 5 heures dans de l’eau tiède, ensuite, laisser sécher puis semer dans un mélange de terreau fin et de sable à 1 ou 2 mm de profondeur. La scarification des semences améliore la germination. Maintenir le substrat humide, à une température proche de 25°, durant toute la phase de germination.

 

Février, Mars, Avril, Mai

 

Avril, Mai, Juin

 

Juillet, Août, Septembre, Octobre

 

en pleine terre, en pot

Les plantes de Sida cordifolia font de 50 cm à 2 mètres de hauteur. Les fleurs sont de couleur crème ou jaune. Les feuilles sont en forme de coeur – d’où le terme Latin “cordifolia”. Leur culture est des plus aisées dans les zones tempérées. La germination des semences peut prendre quelques semaines et elle requiert une température assez élevée.

 Cette espèce, également appelée “khareti” ou “bala”, est une plante herbacée qui offre des fleurs jaunes en été. Elle est utilisée dans la médecine traditionnelle indienne comme stimulant et pour brûler les graisses.

 

Sida cordifolia s’est, en effet, naturalisé dans la plupart des régions du monde. Cette espèce est, même, considérée comme une plante invasive en Afrique, en Australie, aux USA, à Hawaï, en Polynésie Française, etc – une preuve de la générosité de la Terre-Mère car cette espèce, dite invasive, est extrêmement médicinale.

 

Son appellation en Sanskrit est “Bala” – qui signifie “Force, Vigueur”. Selon la Médecine Ayurvédique, d’autres espèces, du même genre, sont, également, utilisées médicinalement telles que, par exemple, Sida rhomboidea, “Mahabala” ; Sida rhombifolia, “Atibala” ; Sida alba, “Nagabala”. En 2006, en Inde, la consommation annuelle de Sida était estimée à près de 6000 tonnes – toutes récoltées dans le sauvage.

 

Sida cordifolia a été, également, utilisé médicinalement par les médecines traditionnelles du Tibet, de Chine, d’Afrique, d’Australie et d’Amérique Latine. Cette espèce possède, en effet, de très nombreuses qualités médicinales : toniques, anti-inflammatoires, anti-spasmodiques, anti-tussives, anti-catarrhales, analgésiques, anti-pyrétiques, anti-ulcérogéniques, anti-oxydantes, neuro-protectrices, anti-nociceptives, hypotensives, cardio-protectrices, hépato-protectrices, sédatives, anti-prolifératives, anti-diabétiques, hypoglycémiques, anti-hypercholestrolémiques, vulnéraires…

 

Dans la Tradition Hindoue, le Sida cordifolia est associé à la déesse de la grâce et de la beauté, “Sodashi”, qui est appelée, également, “Tripura-Sundari” – à savoir “Trois fois Belle”. Ainsi, les trois plantes médicinales maîtresses conseillées pour la beauté des femmes sont : Sida cordifolia, Saraca asoca et Asparagus racemosa.

 

Dans la Médecine Ayurvédique. Ses feuilles, tiges et racines sont utilisées pour traiter la dysenterie chronique, la gonorrhée, l’asthme, les hémorroïdes et les pathologies neuro-dégénératives telle que la Maladie de Parkinson. Elles sont également utilisées comme aphrodisiaque. Ses racines sont utilisées pour les pathologies nerveuses telles que la paralysie faciale, l’hémiplégie et pour les pathologies urinaires. Les écorces de ses racines sont utilisées pour leurs propriétés stomachiques, émollientes, toniques, astringentes, amères, diurétiques et aromatiques. Ses graines sont utilisées comme aphrodisiaque et, également, dans le traitement de la gonorrhée, de la cystite, des hémorroïdes, des coliques et du ténesme. Son huile est utilisée pour les rhumatismes et l’arthrite.

La Médecine Ayurvédique a, également, recours à Sida cordifolia pour soigner la tuberculose, les abcès, les ulcères, les problèmes cardiaques, la sciatique, les névralgies, la spermatorrhée, la leucorrhée, la stérilité, l’arthrite, les rhumatismes, les refroidissements, les testicules enflammés, les fièvres, les blessures, les maux de gorge, les congestions nasales, les maux de tête, l’urticaire, la faiblesse de transpiration, les inflammations oculaires et la fatigue générale. [33]

 

De par ses propriétés toniques et énergisantes, le Sida cordifolia entre, ainsi, dans un certain nombre de préparations utilisées dans le monde de l’athlétisme. Récemment, il a été promu par l’Industrie “diététique” pour réaliser des cures d’amaigrissement en éliminant la sensation de faim (un effet de la présence d’éphédrine) et en réduisant le stockage des lipides dans les tissus (de par ses propriétés hypoglycémiques).

 

Il est à noter que certaines entités de l’Industrie Pharmaco-Diététique se sont montrées particulièrement hystériques quant à leurs déclarations sur les propriétés athlétiques et anti-obésité de cette plante – et quant aux posologies.

 

Et ce d’autant plus que la teneur en éphédrine, dans les espèces de Sida, est minimale en comparaison de celle présente dans le genre Ephedra, en particulier Ephedra sinica – appelée “Ma Huang” et l’une des plantes médicinales majeures de la Pharmacopée Traditionnelle Chinoise. La teneur en éphédrine dans les racines et dans les feuilles est, respectivement, de 0,006% et de 0,041% chez Sida acuta ; de 0,005% et de 0,036% chez Sida cordata ; de 0,007% et de 0,112% chez Sida cordifolia ; de 0,031% et de 0,017% chez Sida acuta. Basiquement, Sida cordifolia ne contient que 5% de la teneur en éphédrine d’Ephedra sinica et 4% de la teneur en éphédrine d’Ephedra dystachia.

 

La Médecine Ayurvédique classe les espèces de Sida dans le groupe dénommé “Rasayana” – à savoir les plantes qui possèdent une action bénéfique sur les systèmes neuro-endocrino-immunitaires et qui constituent une source riche en antioxydants – telles que Withania somnifera (Ashwagandha), Evolvulus alsinoides, Centella asiatica (Gotu Kola), Bacopa monnieri et Mucuna pruriens. Ce sont des plantes médicinales puissantes dans le traitement des pathologies neuro-dégénératives telles que la démence, la Maladie de Parkinson, la Maladie d’Alzheimer, la perte de mémoire, etc. Un certain nombre d’études pharmacologiques ont mis en exergue l’action puissante de Sida cordifolia à cet égard 

 

https://blog.kokopelli-semences.fr/2020/12/les-qualites-medicinales-du-sida-cordifolia-un-anti-microbien-systemique/

 

 

Customer Reviews

No reviews yet
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)